Accueil » A propos de nous > Le GAL > Période 2003-2008 > Evaluation interne du programme 2003-2008
  • A
  • A+
Version imprimable

Nos villages

Carte

Newsletter

 » 

réseaux sociaux

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux ou suivez notre fil d'actualité RSS !

Facebook Twitter Flux RSS

Evaluation interne du programme 2003-2008

La stratégie menée entre 2003 et 2008 poursuivait quatre grands objectifs :

  • Renforcement de l’identité du territoire en valorisant les activités folkloriques, les ressources paysagères, patrimoniales et naturelles
  • Développement d’outils de communication et de promotion
  • Développement d’une politique touristique structurée et intégrée à l’échelle du territoire
  • Soutien aux activités économiques liées au folklore et au tourisme

Pour atteindre les objectifs, la stratégie comportait une série de
projets structurés autours de 3 axes complémentaires : l’axe culturel, l’axe cadre
de vie et l’axe économique. Au total, outres les aspects de coordination, ce sont 7
projets qui ont été mené à bien, renforcés par deux projets de coopération transterritoriale
et trans-nationale.

Les moyens mis en oeuvre dans les différents projets étaient principalement axés
sur l’animation des partenariats, l’acquisition et du transfert de connaissances
(consultance, formation..), la sensibilisation, des publications et de la promotion.
Très peu d’investissement ont été effectués. Sur le budget initial de 1.450.000 €,
le niveau de dépense estimé en fin de programmation est de 86%, soit 1.246.000
€. La différence est à attribuer à un retard pris en début de programmation (sélection
tardive des GAL, délais important avant les notifications ministérielles, ...)
et à la nature même de certains projets qui ont rencontré quelques difficultés dans leur mise en oeuvre.

Evaluation interne du programme 2003-2008
Evaluation Leader+

Une évaluation générale du programme 2000-2006 a pu être réalisée à partir des
évaluations de chaque projet complétées par les « auto-évaluation » menées sur les
années 2004, 2005 et 2006 par les différents opérateurs. D’autres éléments ont
également pu être intégrés, suite à l’évaluation à mi-parcours réalisée par l’AEIDL
en 2005, l’évaluation externe réalise par la société STIKS (octobre 2007) et
l’audit financier réalisé par la Cellule d’Audit de l’Inspection des finances en 2007
sur le projet Patrimoine. L’évaluation réalisée a porté à la fois sur les différents projets individuellement, sur les objectifs généraux du PDS et sur l’approche LEADER.

Réalisation des objectifs généraux

  • Identité du territoire : Le territoire se forge progressivement une identité, entre autres à travers son folklore. Prise de conscience progressive de la valeur des ressources paysagères, patrimoniales et naturelles présentes sur le territoire et des enjeux liés à l’avenir du territoire. Cette prise de conscience a touché les élus, la population et les acteurs locaux suite entre autre à l’acquisition d’un grand nombre de données relatives au territoire. Cette prise de conscience s’est traduite par des initiatives prises en dehors du programme Leader+. La découverte des produits de terroir, participe également à renforcer l’identité rurale du territoire. Cet objectif a été pleinement atteint, voire dépassé.
  • Outils de communication et de promotion : Les nouveaux outils développé ont remporté un franc succès au niveau local et au niveau régional, bien qu’il soit difficile d’en évaluer l’impact. La qualité des outils développés a été soulevée à plusieurs reprises par des observateurs extérieurs au territoire. Le Galopin, le site Internet www.entre-sambre-et-meuse.be, les dépliants et brochures, les panneaux d’accueil constitue autant d’éléments permettant d’améliorer la communication et la promotion du territoire. Cet objectif a été pleinement atteint.
  • Politique touristique structurée et intégrée à l’échelle du territoire : Par manque de ressources humaines et vu la configuration du territoire à cheval sur deux provinces, (deux Maison du Tourisme et deux Fédérations), le programme n’a pas vraiment réussi à structurer une politique touristique à l’échelle du territoire. Le programme a par contre mis en avant la pertinence du territoire comme terrain de collaboration sur différents thème dont le folklore ou les produits de terroir. Différentes pistes se dessinent pour prolonger le travail menée et aboutir à de la création d’emploi. Cet objectif n’a pas été vraiment atteint.
  • Activités économiques liées au folklore et au tourisme : L’identification précise des production locales agricoles, la mise en réseau des producteurs de terroir l’échelle du territoire a entraîner une augmentation de leurs chiffres d’affaire. Par contre, au niveau de l’hébergements, les retombées économiques sont moins élevées qu’attendues. Cet objectif a été pleinement atteint. Cet objectif a été partiellement atteint.